Le sentiment de fin de vie professionnelle : une spécificité française ?

  • Marbot E
  • Peretti J
  • 2

    Readers

    Mendeley users who have this article in their library.
  • N/A

    Citations

    Citations of this article.

Abstract

Le vieillissement démographique concerne tous les pays industrialisés. Dans un contexte d’internationalisation croissante, les entreprises des pays développés doivent donc faire face à une population active vieillissante et à des salariés dont la moyenne d’âge s’élève (Guillemard, 1993). Selon Bourdieu (1980), l’âge est un construit social, ce qui impliquerait que le contexte sociètal, culturel et générationnel engendre une gestion des âges différente selon chaque type de société. En France, depuis une trentaine d'années, les politiques de gestion de Ressource Humaine prônaient, sous l'influence d'un consensus général, un abaissement progressif de l'âge de la retraite et une sortie anticipée de la vie professionnelle. Ces politiques ont donc instauré un système de règles non écrites qui avance l'âge réel de la fin de carrière. Or, selon les démographes, seuls les actifs les plus âgés, permettront à la population active française de rester croissante entre 2001 et 2005. Si l'entreprise veut prévoir et s’adapter à un changement de structure de sa pyramide des âges, il faut donc qu'elle s'interroge dès maintenant sur la façon de valoriser, de motiver, de dynamiser ce personnel à mi ou fin de carrière. Nous nous proposons dans cet article d’introduire et de définir le conc ept de sentiment de fin de vie professionnelle, c’est à dire de répondre à la question suivante : pourquoi certains salariés se sentent en fin de vie professionnelle et d’autres pas ? Le sentiment de fin de vie professionnelle apparaît comme la perceptio n et l’acception par l’individu du changement des engagements de sa vie. D’un point de vue organisationnel, cette étude exploratoire pose la question de la gestion des âges dans l’entreprise française. Désengagé, n’aspirant qu’à prendre leur retraite, ces salariés contraignent l’entreprise à faire preuve d’originalité. Bien que soumise à un cadre juridique rigide en matière d’âge et face à ces salariés en fin de vie professionnelle, l’entreprise ne doit-elle pas modifier l’utilisation de ses outils de gestion ?

Author-supplied keywords

  • GRH
  • Seniors

Get free article suggestions today

Mendeley saves you time finding and organizing research

Sign up here
Already have an account ?Sign in

Find this document

There are no full text links

Authors

  • Eléonore Marbot

  • Jean-Marie Peretti

Cite this document

Choose a citation style from the tabs below

Save time finding and organizing research with Mendeley

Sign up for free